NUMERO VERT : 0 800 880 660

Association DMLA puy sarbacaneLe hasard fait parfois bien les choses, et les rencontres : lors du salon Seniors Form, le stand de l’antenne DMLA était placé juste en face de celui de l’association Siel Bleu qui, parmi nombre d’activités sportives, propose notamment le tir à la sarbacane. Une belle opportunité, pour des malvoyants, de faire un pied de nez à leur handicap. L’essai s’avérant concluant, une demande d’intervention pour une découverte sur deux séances était aussitôt déposée.

Aussitôt dit, aussitôt mis en place

C’est ainsi que lors de la réunion mensuelle du mois de décembre, Célia, l’animatrice, débarquait avec son sac de matériel constitué de tubes d’un mètre de long environ, de fléchettes ressemblant à des aiguilles munies d’une sorte de bouchon ainsi que de cibles et de ballons de baudruche multicolores. Les messieurs furent invités à les gonfler, l’animatrice ayant pensé que le tir aux ballons était plus facile. On mit en place un champ de tir adapté quant à la distance et aux marges de sécurité car tout le monde fut surpris par la puissance de tir du dispositif.

Un défi relevé dans la joie et la bonne humeur

La vingtaine de participants à la queue leu leu purent alors faire valoir à plusieurs reprises leur talent de tireur d’élite. Ils s’amusèrent ainsi une heure durant à qui ferait l’éjection la plus réussie, remarquable au volume de la cage thoracique et au gonflement des joues digne du célèbre trompettiste Dizzy Gillespi. Les « pfit » des coups de soufflet étaient secs et les « Paf » des impacts, explosifs. Chaque tireur déclenchait des éclats de rire et provoquait une tonnerre d’applaudissements admiratifs. Du coup les tireurs demandèrent de passer au tir sur la cible et à augmenter la distance. Au bout du compte, celles-ci criblées de projectiles faisaient triste mine !

Comme quoi, quand on veut ! On peut garder l’esprit « guerrier » et l’oeil vif quand il s’agit de tirer et de montrer aux autres que l’on reste en éveil pour défendre son territoire.

Morale de l’histoire : de notre point de vue lorsque les images deviennent floues, l’imagination peut prendre le relais. Au Puy en Velay, on n’en n’a pas fini avec la liste des « champs possibles » à explorer…